Badge Mon compte formation : note de 4,87/5

Bilan de compétences pour sa reconversion professionnelle

Fabrice TIBI20 septembre 2022
Reconversion professionnelle

Une reconversion professionnelle est une étape cruciale dans une carrière, et doit donc s’anticiper et respecter un processus rigoureux. Parmi les différents outils qui peuvent accompagner le professionnel durant son changement de carrière, le bilan de compétences peut l'aider à mieux comprendre quelle est sa voie, pour choisir la meilleure orientation pour lui.

Qu’est-ce que la reconversion professionnelle ?

La reconversion professionnelle est une étape dans une carrière qui consiste à changer de métier ou de statut professionnel. C'est un projet d’évolution ! Elle est bien plus fréquente qu’on ne le pense, puisque 25 % des Français actifs ont changé de métier au moins une fois au cours des 5 dernières années, et près de 9 personnes sur 10 se disent prêtes à faire une reconversion professionnelle.

Ces chiffres sont le reflet de notre société actuelle, où la mobilité professionnelle est favorisée par les mutations du monde du travail, les réformes d’aide à l’entreprenariat et à la formation, ou encore les nouvelles organisations au cœur des entreprises.

Pourquoi faire une reconversion professionnelle ?

Il existe de nombreuses raisons qui poussent les professionnels à effectuer un virage à 180° dans leur carrière.

  • Quitter son mode de vie actuelle pour changer de cadre et de mode de vie (quitter la ville pour la campagne, quitter un métier très prenant pour une carrière plus paisible…) ;
  • Vivre de sa passion ou concrétiser un rêve ;
  • Quitter une ambiance de travail pesante, avec une pression hiérarchique ou une atmosphère conflictuelle qui n’est plus supportable ;
  • Quitter un poste trop exigeant qui mène progressivement au burn-out ;
  • Quitter un secteur d'activité ou un métier par ennui ou manque de stimulation, après en avoir fait le tour, et qui pousse parfois au bore-out.

Lors d’un bilan de compétences, on se rend parfois compte que ce n’est pas le métier qui pose problème, mais tout simplement le cadre dans lequel il est exercé. Il suffit alors parfois de changer d’entreprise, d’employeur ou d’équipe pour retrouver le plaisir d’aller travailler. C'est également une très bonne piste d'évolution.

D’autres fois, le bilan met en avant le fait que le secteur d’activité est fait pour le professionnel, et qu’il lui suffit simplement de changer de statut pour s’épanouir au travail.

Enfin, bien souvent, la réorientation professionnelle pousse la personne à changer complètement de carrière pour de nouveaux horizons.

Qu’est-ce qu’un bilan de compétences ?

De nombreux professionnels ressentent le besoin, après plusieurs années d’exercice, de changer d’orientation professionnelle. Cela ne se fait toutefois pas en un claquement de doigts, et il est essentiel d’avoir un projet construit pour ne pas se mettre en situation d’échec.

Le bilan de compétences est intéressant pour faire le point sur les compétences professionnelles, mais aussi sur ses perspectives d’évolution et ses aspirations.

Considéré par le Code du travail comme un dispositif d’accompagnement relevant de la formation continue, le bilan de compétences est aussi un outil de développement personnel qui guide vers l’épanouissement professionnel.

Durant le bilan, on aborde différentes thématiques qui permettent de définir un projet professionnel pertinent, comme une évolution professionnelle, un changement de métier, ou une formation professionnelle.

L’objectif du bilan de compétences est alors d’inclure le professionnel dans le processus de réflexion vers la reconversion professionnelle, afin qu’il prenne complètement possession du projet et en soit le maître. Cela a pour but de créer un investissement fort et une motivation nécessaires à la réalisation de ce projet souvent long.

Les différentes phases du bilan de compétences

Faire un bilan de compétences demande un certain investissement et un travail personnel de la part du professionnel, et se fait généralement en 3 ou 4 étapes.

  • L’entretien préalable : c’est à ce moment-là que le professionnel explique ce qui le pousse à réaliser un bilan de compétences. Le consultant pourra alors donner une orientation et des objectifs à ce travail de réflexion, pour que la personne ait les réponses à ces interrogations en fin de bilan ;
  • La phase de tests : le consultant se charge ici d’analyser les compétences relationnelles et techniques de la personne, mais aussi son parcours professionnel et ses aspirations, afin de pouvoir estimer ses potentiels et sa motivation ;
  • La transmission des résultats : le consultant s’appuie sur son analyse pour donner au professionnel des pistes d’évolution qui serviront de base à l’élaboration d’un projet professionnel et d’un plan d’action précis. Le document de synthèse du bilan de compétences est ici remis au professionnel ;
  • Le suivi (facultatif) : certains organismes ne se contentent pas d’effectuer le bilan, ils assurent aussi un accompagnement dans la reconversion professionnelle, que ce soit dans la recherche d’emploi, dans la mise en place d’une activité professionnelle en entrepreneuriat, ou encore le suivi d’une formation.

Un bilan professionnel comprend, en moyenne, 5 à 8 entretiens de 2 à 3 heures chacun, répartis sur plusieurs semaines.

Comment financer le bilan de compétences pour sa reconversion professionnelle ?

Le prix d’un bilan de compétences varie selon l’organisme. Il est alors compris entre 1 500 € et 3 000 €, avec une moyenne de 2 400 € pour 24 heures de bilan.

Le prix le plus bas est généralement accordé aux personnes inscrites à Pôle Emploi en tant que demandeurs d’emploi et permet de lutter ainsi contre le chômage et aider au retour à la vie active. Le prix le plus élevé correspond souvent à des demandes plus spécifiques, avec des besoins supplémentaires, comme un accompagnement.

Quels que soit le montant et l’organisme agréé, il existe des solutions pour aider au financement du bilan de compétences.

  • Le Compte Personnel de Formation (CPF) : la demande s’effectue rapidement et simplement sur le site ou l’appli moncompteformation, et permet d’utiliser les droits à la formation acquis durant une carrière pour financer le bilan de compétences ;
  • Le plan de formation : après accord entre le salarié et l’employeur, un plan de formation peut prendre en charge les frais d’un bilan de compétences. Le salarié effectue alors le bilan sur son temps de travail, sans perte de salaire ;
  • Le financement personnel : le bilan de compétences est un véritable investissement qui prouve que la personne mise sur sa réussite. Elle peut alors financer seule le bilan, et effectuer les différentes étapes en dehors de ses horaires de travail.

La reconversion professionnelle est une étape éprouvante et longue, qui nécessite un investissement et un recul nécessaire pour ne pas se mettre en échec ou en difficulté. Efficience Consulting vous accompagne dans ce processus en proposant un bilan de compétences complet et constructif.