Badge Mon compte formation : note de 4,87/5

Test MBTI : À quoi ça sert ?

Fabrice TIBI28 janvier 2020
Quelles sont les 16 personnalités du test MBTI ?

Dans l’univers de la formation et du coaching, le test MBTI (Myers-Briggs type Indicator) est un grand classique. Il faut dire qu’il fait référence lorsqu’il est question de comprendre la personnalité et le type psychologique d’un individu. Efficience Consulting vous explique en détail comment il fonctionne, mais aussi à quoi il sert.

Qu’est-ce que le test MBTI ?

Il n’existerait point de test MBTI sans les travaux du psychiatre suisse Carl Gustav Jung (1875-1961) qui ont mis en lumière l’existence de « types psychologiques ».

Des chercheurs ont ensuite voulu développer des approches théoriques et c’est ainsi que le test MBTI a pu voir le jour en 1962. Il porte le nom de ces deux créatrices — à savoir Isabel Briggs Myers et sa mère, Katherine Cook Briggs — et permet de définir le type psychologique d’un individu.

À ce jour, il s’est imposé comme le test de personnalité le plus célèbre de la planète, plus de 3,5 millions de personnes le passant chaque année dans le monde.

Réalisez un test MBTI

Comment fonctionne le test de personnalité MBTI ?

Le test MBTI prend la forme d’un vaste questionnaire (de 93 à 222 questions selon les versions) auquel va répondre un individu.

Ses réponses vont ensuite être analysées afin de déterminer ses préférences quant aux quatre fonctions psychiques de base :

-    L’orientation de l’énergie. Tout individu peut orienter et puiser son énergie vers le monde intérieur (introversion - I) ou bien vers le monde extérieur (extraversion - E).

-    Le recueil de l’information. Tout individu peut recueillir l’information grâce à ses 5 sens, autrement dit à travers ce qu’il a vu ou expérimenté (sensation - S), ou bien grâce à ce qu’il a pensé ou imaginé (intuition - N).

-    Le traitement de l’information. Tout individu peut prendre des décisions de manière rationnelle (réflexion - T) ou émotionnelle (sentiments - F).

-    Le mode d’action. Lorsqu’il ambitionne d’atteindre ses objectifs, un individu peut agir de manière organisée (jugement - J) ou de manière spontanée (perception - P).

Les 4 préférences d’un individu permettent de définir de laquelle des 16 types de personnalité il se rapproche le plus.

À quoi sert le MBTI ?

L’intérêt majeur du test MBTI est qu’il va vous permettre de mieux vous connaître, mieux connaître votre type de personnalité. En effet, il va vous aider à mieux identifier quels sont vos atouts et les points sur lesquels vous devez vous améliorer. Il peut aussi vous en dire beaucoup sur ce qui vous motive réellement.

Exploités par un professionnel du coaching, les résultats d’un test MBTI sont riches en enseignements. Surtout pour des questions de développement personnel et / ou de gestion de carrière tel que l'orientation professionnelle.

Ils intéressent aussi les managers puisqu’une meilleure connaissance des personnalités constituant leur équipe doit « aider à améliorer les relations personnelles et professionnelles, à augmenter la productivité et permet d’identifier les préférences en matière de leadership et de communication ».

Les 16 types de personnalités définis par le test MBTI

Le test MBTI, conçu par Isabel Briggs Meyers et Katherine Cook Briggs, prend la forme d'un test de personnalité qui permet de déterminer les traits de personnalité d'une personne, et donc d'avoir une idée plus précise sur sa capacité à occuper tel ou tel poste. On distingue alors 16 personnalités MBTI.

INTP : le logicien

Profil plutôt rare (3 % de la population), le logicien, ou INTP, affiche une certaine fascination pour l'analyse logique et l'observation analytique. On retrouve alors des personnes relativement discrètes, solitaires et pensives, qui ont un fort potentiel à l'analyse et de l'autonomie. Les logiciens sont souvent des professionnels du secteur de l'architecte, la philosophie ou la recherche scientifique.

INTJ : l'architecte

Les architectes (2 % de la population), ou INTJ, sont très analytiques, pragmatiques, imaginatifs et logiques, mais ils n'apprécient pas les règles et les limites. Ils aiment travailler seuls, mais s'ils semblent peu sociables, ils peuvent toutefois parfaitement prendre la tête d'un groupe si personne ne prend l'initiative. Leur volonté d'efficacité, leur confiance en soi et leur indépendance d'esprit les mènent vers des métiers du management, de la recherche, du conseil, du droit ou de l'ingénierie.

ENTJ : le commandant

Le commandant (3 % de la population), ou ENTJ, est un leader né. Il dégage, avec charisme et confiance, une autorité naturelle qui lui permet de guider les autres vers son objectif personnel. Visionnaire et réaliste, vif et déterminé, le commandant excelle dans le monde des affaires, et même s'il paraît parfois arrogant, il s'avère être un bon stratège et son esprit d'analyse lui permet d'être efficace sur de gros projets.

ENTP : l'innovateur

L'innovateur (3 % de la population), ou ENTP, aime résoudre les problèmes et proposer des solutions innovantes. Amoureux de l'exercice intellectuel et curieux, il aime chercher à comprendre ce qui l'entoure et influencer les autres. Mais l'innovateur est aussi une personnalité joyeuse et enthousiaste, qui aime user de l'humour en se moquant amicalement des autres pour garder le dessus. Toujours en quête de nouveaux projets, ces professionnels ont la fibre entrepreneuriale.

INFP : le médiateur

Le médiateur (4 % de la population), ou INFP, se laisse guider par ses croyances et ses valeurs. Attentionné, sensible et compatissant, le médiateur est un idéaliste qui voit, même dans les pires situations, le potentiel d'un avenir meilleur. Artistique et créatif, il pense que chacun doit trouver sa propre voie, et s'il est plutôt réservé, il est pourtant sociable et de bonne compagnie. Altruiste, l'INFP se dirige souvent vers une carrière dans le secteur du social ou de l'humanité. De nombreux écrivains ont aussi le type INFP.

ENFP : l'inspirateur

L'inspirateur (7 % de la population), ou ENFP, est un esprit libre qui recherche les connexions émotionnelles et sociales. Son enthousiasme contagieux et son énergie font de lui un très bon communicateur, maniant avec habilité le langage et l'humour. On lui trouve aussi un fort attrait pour l'art, aussi les inspirateurs se tournent souvent vers une carrière d'acteur, de journaliste, mais aussi vers des carrières politiques.

INFJ : l'avocat

L'avocat (1 % de la population), ou INFJ, se démarque par sa forte volonté d'aider l'autre à révéler tout son potentiel. Dévoué et créatif, il apporte des solutions en s'appuyant sur son intuition forte. S'il est réservé et sensible, l'avocat agit dans l'ombre et se laisse guider par ses valeurs avec beaucoup de détermination. Autant de qualité qui mènent les avocats vers des métiers tels qu'enseignant, travailleur social, psychologue, praticien de médecine douce...

ENFJ : le protagoniste

Le protagoniste (2 % de la population), ou ENFJ, est un idéaliste qui met sa détermination au service de l'humanité. À l'écoute des gens, et très charismatique, le protagoniste voit le potentiel de chacun et agit pour rendre le monde meilleur. Le type ENFJ pousse les personnes à s'intéresser aux domaines professionnels permettant d'apporter leur aide : animation, médecine, social, ressources humaines...

ISTP : le virtuose

Le virtuose (5 % de la population), ou ISTP, est un artisan qui a un intérêt marqué pour le dépannage et la mécanique. Spontané et indépendant, ses relations professionnelles sont saines et franches, même s'il peut parfois être réservé. Son caractère le pousse à passer à l'action et vivre des expériences physiques et sensorielles. Les virtuoses occupent alors des postes dans le secteur de l'agriculture, de la chirurgie, ou encore de l'ingénierie.

ISTJ : le logisticien

Le logisticien (13 % de la population), ou ISTJ, aime le respect de l'ordre et la rigueur. Il montre alors de véritables qualités d'organisation et de fiabilité, et même s'il est plutôt introverti, il ne s'isole jamais et sait se faire de bonne compagnie. Soucieux des protocoles et du respect des normes, le logisticien s'épanouit dans des métiers de l'administration et de la gestion.

ESTP : l'entrepreneur

L'entrepreneur (4 % de la population), ou ESTP, attire naturellement les gens autour de lui. Dynamique, volontaire et amateur de sensations fortes, il solutionne les problèmes immédiats avec brio en proposant des solutions pratiques. On lui reconnaît aussi un bon sens de l'humour, ce qui fait de lui une personne très sociable. Le type ESTP se tourne souvent vers la création d'entreprise et des métiers d'action, comme urgentiste, policier, commercial...

ESTJ : le directeur

Le directeur (11 % de la population), ou ESTJ, est un véritable représentant de l'ordre et de la tradition. Il aime mener des projets et des équipes, en respectant scrupuleusement les règles et les normes. Plutôt logique, le directeur n'aime pas l'imprévu et préfère avoir une visibilité sur les choses. En aimant se positionner en tant que rassembleur de gens, le type ESTJ occupe souvent des postes de dirigeant (armée, police, enseignement...) ou travaille dans le secteur de la justice.

ISFP : l'aventurier

L'aventurier (8 % de la population), ou ISFP, est une personnalité MBTI enthousiaste et discrète, qui vit à fond le moment présent. Spontané et flexible, l'aventurier a un sens esthétique très développé, ce qui le pousse naturellement vers le monde artistique. Son tempérament amical, chaleureux et partageur en font un collègue agréable. Au travail, l'aventurier trouve sa voie dans les métiers de musicien ou designer, mais aussi dans l'enseignement ou la psychologie.

ISFJ : le défenseur

Le défenseur (13 % de la population), ou ISFJ, aime répondre aux besoins des autres et les protéger. Attentionné et réservé, il sait être sociable et établir des relations humaines saines, comme il peut devenir farouche pour protéger les siens. Les défenseurs sont des personnes fiables, très respectueux des organisations et des traditions. On retrouve beaucoup de travailleurs sociaux (assistante sociale, éducateur jeunes enfants...), des décorateurs d'intérieur, des commerçants, ou encore des assistants techniques dans les profils ISFJ.

ESFP : l'amuseur

L'amuseur (9 % de la population), ou ESFP, sait charmer les autres par son entrain et sa spontanéité. Il aime les choses simples de la vie, et s'impose comme un animateur dynamique et chaleureux. L'amuseur est aussi très bavard et plein d'humour, ce qui facilite ses relations. Les métiers de la communication et de l'expression sont particulièrement intéressants pour ce type de personnalité, comme comédien, commercial, ou photographe.

ESFJ : le consul

Le consul (12 % de la population), ou ESFJ, est sensible aux besoins des autres et à l'environnement émotionnel. Fidélité et tradition le caractérisent, faisant de lui une personne dévouée à ses responsabilités et très généreuse. Ses qualités en matière d'organisation sont un atout pour les métiers de l'enseignement, mais on retrouve le type ESFJ aussi dans les métiers de la petite enfance, de la médecine, ou encore dans les institutions religieuses.

Fruit de 50 ans de recherches, le test MBTI est aujourd’hui le test qui s'utilise le plus pour comprendre la personnalité des individus. Il est ainsi d’une véritable aide pour ceux qui accompagnent des personnes sur la voie de leur développement personnel ou professionnel.

Faites un test MBTI